tour de taille

Les compléments minceur

Je ne compte plus le nombre de personne qui me demandent des compléments pour maigrir alors faisons un petit tour d’horizons de ce qu’on appelle les compléments minceur.

Il existe trois catégories, les coupes faim, les draineurs et les brûleurs de graisses.

Les coupes faim, 3ème sur le podium de l’inutilité  :

Il existe beaucoup de formulations mais seules deux ont prouvées leur efficacité, le psyllium et le konjac. Il y a cependant deux bémols.

Le premier, c’est que l’efficacité est minime, 1 à 2 kg de perdu en 4 semaines (on perd plus de poids et moins d’argent en allant voir un diététicien).

Deuxièmement, l’effet rassasiant ne dure pas et le risque est donc une augmentation de la faim en lien avec la dilatation de l’estomac. Contre-productif.

Plutôt que de gâcher votre argent, commencez votre repas par une entrée de crudités, c’est plus efficace, meilleur et ça coûte moins cher.

Les draineurs, vice-champion de l’inefficacité  :

La plupart de ces compléments sont issus de recommandations de médecines traditionnelles, sans preuve scientifique. Il y a deux catégories, les pas très utiles et les pas très efficace.

Parmi les pas très utiles, on retrouve les diurétiques, qui ne font perdre que de l’eau. Il y a effectivement une baisse sur la balance mais qui sera compensé dès que la personne sera réhydratée.

Parmi les pas très efficace, on retrouve notamment ceux qui captent les graisses et les sucres. Le chitosan (dérivé de carapace de crustacé), un des plus connus a été étudié en 2004 en Australie. Par rapport au groupe test, les consommateurs ont perdu 560 g de plus en… 24 semaines. Je pense qu’il n’y a pas besoin d’en dire plus.

Les brûle-graisses, champion du charlatanisme :

Ce sont mes petits chouchou, ceux qu’on voit partout et qui promettent des pertes de poids même la nuit, excellent ! J’en parlais à propos du thé vert, seules les catéchines (des molécules qu’on y retrouve) ont fait la preuve de leur efficacité, mais l’effet est minime, l’équivalent des quelques minutes de marche.

D’autres substances peuvent être utiles, comme la caféine, théine, guarana, etc… Elles peuvent aider à mobiliser les graisses à l’effort, mais en aucun cas ils n’agissent au repos et leur action est dépendante de l’activité physique qui, elle, permet de « brûler de la graisse ».

Attention cependant aux risques d’une consommation importante d’excitants.

Des compléments au mieux inutiles

En conclusion, il n’y a pas de molécules miracles. Dans la plupart des cas, l’efficacité est plus probablement dû  à l’effet placebo de la prise du complément qu’à l’effet du complément lui-même.

Une alimentation équilibrée et qualitative, riche en nutriments comme les ꙍ3, couplée à une activité physique régulière est le seul moyen de perdre du poids efficacement ET durablement. Consommer des compléments inefficaces est au mieux inutile, au pire contre-productif (le nombre de compléments contenant du sucre…) voir même dangereux pour la santé. Avant de consommer un complément, demandez-moi, un conseil avisé peut éviter bien des erreurs.

Source :

Tout sur les compléments alimentaires, Luc Cynober (Auteur) Jacques Fricker (Auteur) Les bons et les moins bons – Paru le 4 janvier 2017 – Essai

    Laissez votre commentaire ici