complement alimentaire

Aide ergogénique : la créatine

Je vous parlais de la caféine la semaine dernière comme aide à la performance, au tour maintenant de la créatine.

J’ai l’impression qu’à son sujet, les avis sont très partagés, soit on est complètement pour, soit on est complètement contre. Personnellement, j’ai toujours entendu qu’elle donnait des boutons dans le dos et faisait gonfler les muscles avec de l’eau. Etrange donc qu’elle soit si populaire !

La supplémentation en créatine est devenue une pratique courante chez les athlètes pratiquant la compétition, dans différents sports, au cours des dernières années.

Elle permettrait une augmentation de la concentration de phosphocréatine au niveau musculaire, conduisant à un taux plus élevé de resynthèse de l’ATP et donc un retard dans l’apparition de la fatigue musculaire et une récupération facilitée lors d’épisodes répétés d’exercices de haute intensité.

Le peu de données concernant les sportifs de haut niveau en limitent la compréhension, de plus la plupart des études sont effectuées sur des sujets peu ou pas entraînés.

Quoi qu’il en soit, il semble y avoir un consensus autour de l’intérêt de la créatine pour les exercices répétés de haute intensité, soit pendant l’entraînement, soit pendant la compétition dans des sports où ses efforts sont nécessaires (exemple : football, basket-ball ou tennis).

De plus, la prise de créatine, couplé à un entrainement adaptée bien sûr, permettraient de limiter la fonte musculaire lié à l’âge chez les athlètes senior.

Comme souvent, si une consommation bien dosée est utile, une consommation excessive peut être délétère et entrainer des effets secondaires nocifs (reins, poumons et régulation thermique par exemple). Il sera donc toujours important et c’est pour ça que je ne vous donne pas de dose ici, d’adapter sa consommation à son âge et à sa pratique sportive, ainsi que d’en consommer sous surveillance médicale.

Sources :

Creatine supplementation as an ergogenic aid for sports performance in highly trained athletes: a critical review, I Mujika, S Padilla, Int J Sports Med. 1997 Oct;18(7):491-6. doi: 10.1055/s-2007-972670.

Effect of creatine supplementation on body composition and performance: a meta-analysis, J David Branch, Int J Sport Nutr Exerc Metab. 2003 Jun;13(2):198-226.

    Laissez votre commentaire ici