bière en montagne

Bière et récupération physique

Quoi de mieux qu’une bière bien fraîche en terrasse au soleil ? À l’époque bien sûr où cela existait encore bien sûr. Pas grand-chose on est d’accord.

Et une bière bien fraiche à la troisième mi-temps ? Il n’y a pas grand-chose de pire !

Le point le plus important après un effort est la réhydratation. Je vous en parlais à propos des 2 % de déshydratation pour 20 % de performance en moins, il est très facile de se déshydrater et si cela perturbe l’effort, une réhydratation mal faite va aussi perturber la récupération et donc l’effort suivant.

Alors, vous le savez sûrement bien, la bière est très diurétique, c’est-à-dire qu’elle fait beaucoup uriner.

Comme les autres alcools déjà, puisque pour que le foie élimine l’alcool, il faut beaucoup d’eau.

Mais plus encore dans le cas de la bière qui est un liquide hypertonique, c’est-à-dire qu’il va provoquer un appel d’eau vers les reins puis donc vers la vessie.

Et en plus de perturber l’hydratation, l’alcool inhibe la synthèse protéique nécessaire à la récupération musculaire après un effort, même d’endurance.

Alors, pourquoi est-elle si populaire dans certains sports ? Je n’en ai aucune idée !

    Laissez votre commentaire ici